Projets partenariaux

Les ports s’engagent dans plusieurs projets partenariaux français ou européens à envergure internationale.

 

PROJETS EUROPEENS 2014-2020

 

La Direction des Ports – CCI Nice Côte d’Azur  se positionne en tant que partenaire ou chef de file de projets partenariaux cofinancés par des  programmes européens de Coopération Territoriale Européenne (MARITTIMO, MED, ALCOTRA, Espace Alpin, Interreg Europe, et IEV), des programmes pilotés par l’agence exécutive du réseau Transeuropéen de transports (TEN-TEA), HORIZON 2020, Fonds structurels (FEAMP et FESI).

 

Dans le cadre de sa mission de développement économique du territoire azuréen, la CCI Nice Côte d’azur a mis en place une Cellule Financements Publics et Europe. Découvrez ses missions : www.cote-azur.cci.fr/votre-cci/europe

 

 

  • MERMAID – Monitoring environnemental dans les ports urbains

    

La Direction des Ports CCI Nice Côte d’Azur a conduit un projet de coopération d’envergure finalisé fin Mai 2015, MERMAID, qui avait pour objectif d’étudier les pratiques de surveillance de l’impact environnemental dans les ports urbains dans le cadre du programme de coopération européen INTERREG MED 2007-2013.

Objectif atteint avec l’aide des différents partenaires : l’autorité portuaire d’Ancone (Italie), l’autorité portuaire d’Heraklion (Crète), l’institut d’étude et de coopération portuaire FEPORTS de Valence (Espagne) ainsi que le Pôle de compétitivité Pôle Mer Méditerranée (France).

 

Ce projet a permis de réaliser une étude de plus de 80 ports et la visite de 6 d’entre eux. Ce qui a donné lieu à la réalisation de :

-  Une base de données des indicateurs environnementaux étudiés dans les port

-  Une base de données des solutions technologiques

- Un guide de recommandations pour la mise en place d’un monitoring environnemental adressé aux autorités portuaires

-  Une synthèse des travaux et des recommandations pour la prochaine programmation MED

 

La clôture du projet MERMAID et la visite du port de Nice ont été validés par le Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie comme évènement pour la semaine européenne du développement durable.

Le projet a par ailleurs contribué au projet de monitoring du port de Nice en permettant d’identifier les meilleures pratiques de surveillance environnementale. Le monitoring du port de Nice, en cours de développement, permet actuellement de surveiller les paramètres de bruit et météo et il est en phase de test pour le suivi de la qualité de l’air.

 

Et sur le projet COM&CAP (projet transverse en charge de la communication et capitalisation des projets MED de l’appel d’offre « maritime ») et ses conclusions :

1)       Synthèses et recommandations des projets maritimes MED

2)       Challenges for Med Ports: Accessibility and Sustainable Maritime Transport

3)       Midterm Conference - Integrated Maritime Economies


 

  • Mise à disposition d’infrastructure visant à favoriser le développement de la pêche

Le projet a été étudié et mis au point en concertation avec la prud’homie de  pêche du port de Golfe-Juan. Dans le droit fil de la philosophie du Plan Croissance Bleue de l’Union européenne et du Plan stratégique national qui en découle, la CCI Nice Côte d’Azur a conçu une infrastructure de façon à favoriser le développement de l’activité de pêche professionnelle et d’en permettre l’exercice dans le cadre d’infrastructures adaptées.

Opération financée par la CCI Nice Côte d’Azur, le Conseil régional PACA, le Conseil Départemental 06 et le Fonds Européen pour la pêche.

 

  • BIOHUT® : une démarche environnementale innovante

En 2015, en partenariat avec la Ville d’Antibes et avec les soutiens financiers de la Région Provence Alpes Côte d’Azur et de l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse, le Port Vauban a installé 92 Biohut (habitats artificiels) dans son port.
L’objectif est d’améliorer qualitativement et quantitativement la fonctionnalité écologique du port comme nurserie pour les jeunes poissons de toute la zone.

Le port est maintenant impatient de découvrir les résultats des premiers relevés et d’apprécier les premiers effets positifs sur notre biodiversité.

 

Plus d’info : http://www.nappex.fr/project/antibes/ 

 

COLLABORATIONS TRANSFRONTALIÈRES

 

  • Observatoire portuaire
     

La Direction des ports de la Chambre de  Commerce et d’Industrie Nice Côte d’Azur a initié depuis 2014 un Observatoire Portuaire, qui recense de manière très complète l’ensemble des activités économiques des ports des Alpes-Maritimes et de Monaco : plaisance, yachting, croisière, transports maritimes, réparation navale, pêche.          

L’observatoire portuaire est conçu en collaboration avec les collectivités locales, les autorités portuaires et  les exploitants de  41 sites portuaires pour  produire une connaissance commune et détaillée de la filière portuaire, dans ses composantes, ses caractéristiques, et avec une évaluation de son poids économique.  La présentation de ces informations sous forme  d’analyses cartographiques et d’études thématiques permet d’avoir un aperçu explicite et détaillé, par bassin de navigation ou par secteurs d’activités.

Plus qu’un outil, cet observatoire est une démarche qui facilite la circulation et l’échange d’information d’intérêt général, qui permet d’expliquer toute l’importance de l’économie portuaire. 

www.observatoire-portuaire.fr
 

  • Extension du périmètre de l'Observatoire portuaire avec le projet BlueConnect
     

Logo Interreg

Le projet BlueConnect, dont l'objectif est de connecter les TPE-PME aux marchés maritimes à fort potentiel, a récemment été retenu par le programme INTERREG France-Italie MARITTIMO.

Ce projet associe :

- le Pôle Mer Méditerranée, le chef de file
- la CCI NCA, qui coordonne l'Observation Portaire des 6 terrtitoires transfrontaliers
- les CCI Var, Haute Corse et Sassari, ainsi que les autorités portuaires de la Spezia et de Livourne.

Trois secteurs d'activités portuaires à fort potentiel sont principalement ciblés ; la Plaisance et le Yachting, le Croisière et Ferry, ainsi que la Logistique maritime.

BlueConnect a débuté en janvier 2017 pour une durée de 24 mois. 

295 ports vont désormais participer à la collecte et l’agrégation de données relatives aux activités portuaires (plaisance, yachting, croisière, ferries, fret …).

La plateforme web collaborative offre un accès au public, avec une infographie explicative sur le projet.

 

  • Mécénat pour la réhabilitation de la Darse de Villefranche sur Mer

Un ambitieux programme de réhabilitation patrimonial a été engagé sur le port de Villefranche Darse pour restaurer et reconstruire des bâtiments du 17ème siècle. Les « anciennes forges de Villefranche Darse » partiellement détruites depuis 1944 ont été intégralement rénovées en  2014,  permettant d’y accueillir dans sa partie centrale un institut de formation aux métiers du nautisme.

Cette opération qui conjugue restauration d’un bâti protégé par les bâtiments de France et relance du pôle économique de la réparation navale a été menée en partenariat avec la fondation du patrimoine, la fondation Total, les fondations du crédit agricole, le Conseil Départemental propriétaire du port et les services du ministère de la culture.

 

Découvrez nos vidéos sur la Darse de Villefranche-sur-Mer :

- La Darse de Villefranche sur Mer - Ep. 1 : Le Patrimoine (VF) 

- La Darse de Villefranche sur Mer - Ep. 2 : La réparation navale (VF) 

- La Darse de Villefranche sur Mer - Ep. 3 : La recherche océanologique (VF)        

- La Darse de Villefranche sur Mer - Ep. 4 : La réhabilitation (VF)        

- La Darse de Villefranche sur mer - Version intégrale (VF)       

 

  • Club Croisière

         

L’objectif du French Riviera Cruise Club est de fédérer tous les acteurs de la destination « Côte d’Azur », d’être un interlocuteur privilégié pour les compagnies de croisière et leurs clients. Il est aussi de sensibiliser les décideurs locaux sur les importantes retombées économiques générées par la croisière.


www.frcc.fr


 

  • Produits innovants grâce à la recherche

Le port de Golfe-Juan a mené un projet de dragage particulièrement innovant et 100 % écologique : le traitement des sédiments par épandage de bactéries, avec le concours des compétences des chercheurs de l’université de Nice Sophia-Antipolis et du département 06.

Ce traitement biologique, reproduisant un processus naturel de biodégradation de la matière organique et des polluants par les bactéries, réduit jusqu’à 90 % de la matière organique contenue dans les sédiments, permettant de réduire par là-même la hauteur de ces sédiments.

Ce dragage a été mis en œuvre courant Mai 2015 dans le port.